Art & soin

Jouer crée une disponibilité, une vacance
dans laquelle peut se glisser une âme, un souffle, un chant.


L’art de la marionnette ou du théâtre d’objet ne sont pas envisagés ici comme technique de soin, car cela reviendrait à diminuer sa puissance poétique à des fins thérapeutiques, pédagogiques ou éducatives. Pour autant, ces langages artistiques peuvent faire partie d’un processus thérapeutique, en tant qu’ils sont événements et surgissements de langage, mais c’est d’être sans but (ou du moins de laisser ouverte la porte à l’invention d’un sens par le geste et par la forme) que la création aura vraisemblablement des effets curatifs.

L’expérience nous a montré que le geste artistique peut porter la vie, l’embellir voire la restaurer : ces théâtres ont le don de faire fuir un instant les idées noires, les gestes de mauvais augure, en faisant une petite place à un monde ouvert à ce que l’on a mis de côté, notre enchantement, notre étrangeté, notre fantaisie.

Parce que chaque représentation est unique et singulière, elle permet à la personne de se réinscrire dans son histoire. Les artistes de la Compagnie POP ont cette capacité à profiter de toutes les situations et de ce qui se présente pour réinventer des dispositifs astucieux et sur mesure. Ils sont formés à l’improvisation et à la clinique et peuvent ainsi surprendre et déjouer le quotidien le temps d’une histoire partagée.

La marionnette et le théâtre de formes animées ainsi deviennent des outils de médiation de l’alliance thérapeutique entre ces trois entités : enfant, soignant, parent.

Ce qui soigne, c’est la liberté d’association…
Le travail de création ou de thérapie n’est jamais que l’entourage de cette liberté.